Return to site

L'institutionnalisation de la charité : la Zakat

Définition

Le terme Zakat, souvent traduit en français par "aumône légale", signifie littéralement "purification". Il désigne l'aumône obligatoire que chaque musulman verse en vertu des règles de solidarité au sein de la communauté musulmane. Troisième pilier de l'Islam (après l'attestation de foi et la prière), la Zakat est en effet une obligation pour tout musulman possédant une richesse minimale (appelée Niçab). Dieu en a institué l’obligation dans coran.

Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde ﴿ 

La Lumière, verset 56.

De multiples passages du Coran font allusion à la Zakat, en tant que purification des biens, bénédiction et solidarité.

Qui prélèvent sur leurs biens la part due [la Zakat] ; au mendiant et au pauvre ﴿

Les voies d'ascension, versets 24 et 25.

 

Prélève une aumône sur leurs biens pour les purifier et les bénir ﴿

Le repentir, verset 103.

L'aumône est l'inverse de l'intérêt

La Zakat dissuade la thésaurisation et encourage l’investissement dans l’économie réelle.

Ce que vous donnez en vue d’un accroissement aux dépens des biens de vos semblables ne s’accroit pas auprès de Dieu. [Par contre], ce que vous offrez comme aumône, désirant ce [ce faisant] la face de Dieu…Voilà ceux qui auront un double avantage [dans l’au-delà] ﴿

Les romains, verset 39.

Les effets dans la vie future de l’intérêt et de l’aumône décrits par le Coran sont inversés par rapport à ceux constatés pour la vie présente. Dans la vie présente les aumônes font diminuer la valeur d'un capital alors que les intérêts la font augmenter. Alors que dans la vie future, le capital constitué par le Ribâ est ramené à 0 tandis que le capital constitué par les aumônes est multiplié.

Dieu réduit à néant le profit usuraire et accroit [le mérite] des aumônes ﴿

La vache, verset 276.

Les types de Zakat

  • Zakat Al Fitr : versée à l'occasion de la fête de la rupture marquant la fin du jeûne du mois de Ramadan.
  • Zakât Al Mel : charité appliquée sur la richesse détenue par les musulmans dans le but de la purifier.

Les conditions de la Zakat

  • L'Islam : la Zakat n’est pas obligatoire pour un non-musulman, mais il devra la verser après son entrée en Islam et après une année lunaire si les conditions du Niçab sont remplies.
  • La propriété : c’est le propriétaire à part entière des biens qui doit la verser. Il n’y a donc pas de Zakat sur les biens que l’on ne possède pas totalement, comme l’argent acquis par une dette.
  • L’écoulement d’une année lunaire en possession des biens taxables : d’après le hadith de Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) rapporté par Ibn Majah : « Pas de Zakat sur les biens pour lesquels une année ne s’est pas écoulée. »
  • L'atteinte du Niçab : la personne devra posséder à minima l’équivalent de 85 grammes d’or ou 595 grammes d’argent au cours de l’année écoulée pour être taxable à la Zakat.

La gestion de la Zakat

L'argent Zakat est dépensée sur huit personnes, comme indiqué dans le Coran.

Les aumônes sont destinées aux pauvres, aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de recueillir ces dons et de les répartir à ceux dont les cœurs sont à gagner, au rachat des captifs, aux endettés insolvables, à ceux qui se consacrent à la cause de Dieu et aux voyageurs démunis ﴿

Le repentir, verset 30.

Les bénéficiaires de la Zakat

  1. Les pauvres 
  2. Les nécessiteux
  3. Le personnel collectecteur
  4. Ceux dont les cœurs sont à gagner
  5. L’affranchissement des esclaves
  6. Les endettés
  7. Les engagés dans la cause de Dieu
  8. Les voyageurs

Les bien soumis à la Zakat

il existe trois formes courantes d’estimation de biens soumis à la Zakat.

  1. Les monnaies : représentées par l'or, l'argent et tout ce qui peut être valorisé par la monnaie comme les marchandises, les mines extraites, etc. La taux d'imposition de la Zakat de ces biens doit représenter 2.5%, soit un quarantième du revenu. En ce qui concerne les métaux enfouis dits "Al Rikaz" leur taux d’imposition est de 20%.
  2. Les produits agricoles : ce sont les grains destinés à la consommation et susceptibles d'être conservés tels que le blé, l'orge, les dattes, les raisins secs, etc. La Zakat équivaut à 10% de la récolte annuelle pour les cultures qui ont la particularité de s'arroser sans difficulté grâce aux pluies, aux fleuves. Mais si l'arrosage demande plus d'efforts humains et du matériel à l'exemple des machines pour extraire l'eau, il faut dans ce cas sortir 5% de la récolte annuelle.
  3. Les troupeaux(les chameaux, les bovins, etc.) : leur Niçab est fixé à 5 pour les chameaux, 30 pour les vaches et 40 pour les moutons. En revanche, les chevaux, les mulets et les ânes sont exemptés de Zakat.
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK